dimanche, mars 02, 2014

Week-ends

La chanson de Fréhel « Ou sont tous mes amants » est un beau final mélancolique pour cette comédie dramatique psychologique à la française et à la patte très féminine (Avis aux amateurs, les autres s'abstenir absolument!).
C'est un film plus amer que doux et son intérêt se dévoile mieux au fur et à mesure que le temps s'écoule. Et c'est bien le temps ici qui est le sujet principal ; on nous invite à le mesurer à travers les saisons presque toutes aussi pourries les unes que les autres dans ce coin de Haute-Normandie où deux couples très différents mais néanmoins amis choisissent de passer tous leurs week-ends .....
J'avais préféré Karin Viard en femme apaisée et ouverte dans Lulu à cette nouvelle interprétation d'une femme égocentrique qui s'agrippe à ses acquis ( son mari, ses maisons ses enfants....). C'est le seul personnage qui ne suscite pas l'empathie dans ce film où les repas partagés ne sont guère des moments de détente à la Claude Sautet mais plutôt des confrontations entre des visions de la vie(ou un manque de vision pour Jean- interprété par Jacques Gamblin toujours très à l'aise dans les rôles de paumé) complètement opposées. Chaque personnage semble détenir une clé un peu mystérieuse ( en particulier Aurélia Petit qui incarne Pascale la nouvelle compagne de Jean ) pour accepter le cours des choses. Quant à celle du second personnage masculin interprété par  un allemand Ulrich Tukur, tout en rondeur et en sagesse apparente, ne cache-t-elle pas bien des abnégations (c'est lui qui interprète d'ailleurs la chanson!).


Aucun commentaire: