dimanche, mars 02, 2014

Abus de faiblesse

Dommage, Kool Shen n'incarne absolument pas dans mon cas la séduction et j'ai eu bien du mal à comprendre comment une femme aussi volontaire, raffinée et indépendante que le personnage joué avec talent par Isabelle Huppert pouvait se faire abuser par un homme frustre et dont les gouts pour le bling-bling ne correspondent guère à la culture et au raffinement de la cinéaste . C'est pourtant la triste réalité vécue par la réalisatrice Catherine Breillat avec l'escroc Christian Rocancourt.... Encore une fois une histoire vraie qui déçoit au cinéma.

Aucun commentaire: