lundi, mars 24, 2014

3 Days to kill

Un tueur de la CIA partagé entre devoir professionnel et devoir paternel.... voilà de quoi alimenter des situations qui devraient être cocasses si le scénario était de la même verve que Les Soprano. Mais il est signé Luc Besson et si certains épisodes sont parfois drôles ( l'italien censé donner un code confidentiel sous la torture est là au bon moment pour donner la recette de sauce de sa mama sicilienne – sur fond d'air italien bien sur), ils ne sont le  plus souvent que "clichés"  et/ ou  sirupeux. C'est un film américain qui se déroule à Paris et l'accent des français est censé faire rire aussi.... Donc beaucoup de clins d'œil faciles mais une petite surprise du scénario cependant avant le final convenu. Les inconditionnels de Kevin Costner pourront apprécier son charme vieilli certes mais dont le regard bleu est toujours séduisant. A voir si l'on a 3h à tuer....

Aucun commentaire: