samedi, février 09, 2013

Happiness therapy


Tous les clichés de la vie de la classe moyenne américaine sont arborés dans cette comédie dramatique (séances chez le psy, passion pour le club local de foot-ici les Eagles à Philadelphie, party chez les voisins.....); ils y apparaissent  comme des valeurs refuge pour des abimés de la vie.
Le scénario se met en place très lentement afin de nous prévenir qu'il s'agit de personnages compliqués qui méritent toute notre attention. Et cela marche, nous suivons avec intérêt ces pas de deux tout d'abord maladroits puis balbutiants, souvent désordonnés mais finalement (moyennement) aboutis que le couple affichera devant une famille réconciliée ( on n'échappera pas non plus à a grande scène de réconciliation du père -Robert de Niro et du fils), amis et ex. Cette initiation à la danse figure la difficile mise en place d'un nouveau couple exigeant discipline, persévérance et pugnacité, particulièrement pour la jeune femme dans ce scénario. Il faut dire que le couple formé par Bradley Cooper et Jennifer Lawrence  est agréable à regarder ce qui aide!


1 commentaire:

Lucien Geoffrey a dit…

Happiness Therapy n’est pas un mauvais long-métrage, mais j’avoue que j’ai été un peu déçu par le manque d’originalité.