mardi, avril 25, 2017

Cessez- le- feu


L'enfer des tranchées à Verdun, ses millions de morts des deux camps, ses disparus et ses innombrables blessés et leurs familles et toutes les victimes de traumatismes physiques ou psychologiques pour les soldats qui en réchappèrent a été pour le cinéma une source d'inspiration souvent riche en très beaux films (comme Frantz mon coup de cœur de l'année 2016) ou il y a beaucoup plus longtemps …La vie devant soi, la chambre des officiers..
et la semaine dernière un téléfilm aussi évoquait cette «  zone rouge  "sur laquelle ne pourrait plus s'élever qu'ossuaires et cimetières" …
Le film commence par une scène terrifiante témoignant de cet enfer et ces quelques minutes absolument dantesques permettent d'esquisser ce que les soldats ont pu vivre au quotidien 8 mois durant et de comprendre qu'ils n'ont pas pu en revenir intacts.
Des deux frères rescapés, l'un Georges, interprété par Romain Duris, ira oublier en Afrique où il vivra pendant 4 ans une vie d'aventurier ; cette partie est tournée au Burkina Faso et au Sénégal de façon très documentaire ethnologique ; le rapport à la guerre y est plus tragi-comique puisque ce sont les récits du tirailleur sénégalais fidèle compagnon de son capitaine,qui permettront au duo de voyager jusqu'au drame qui ramènera Georges en France dans sa famille auprès de son second frère traumatisé Marcel et de leur mère.

C'est le personnage de Marcel qui m'a le plus touchée et c'est pour son interprète Grégory Gadebois que je tenais à voir ce film  comme tous ses autres films depuis que je l'ai vu au théâtre dans Des Fleurs pour Algernon; il y est encore remarquable alors qu'il joue un hébété sourd et muet !
Aussi le choix de Romain Duris comme frère parait peu plausible et rend son interprétation caricaturale surtout lorqu'il revient dans la (sa) normalité pour jouer les séducteurs avec Céline Sallette, des scènes en contradiction avec la tirade sur l'enfer et sur le thème central .
Les retours en arrière et les différences de ton entre des scènes de cabaret, de road-movie en Afrique ou de baignades dans une rivière nuisent à l'unité donc à l'émotion dans ce drame, c'est le premier long-métrage réalisé par Emmanuel Courcourol donc 2 grenouilles quand même !

1 commentaire:

voyance mail gratuite a dit…

Merci pour cet article qui ajoute un + dans ce qu’on connaît déjà. Je te suis depuis quelques mois, et je tiens à te remercier pour tes conseils qui aident les jeunes bloggueurs aujourd’hui à mieux avancer dans leur activité.