vendredi, novembre 28, 2014

Night call

Tourné presque exclusivement de nuit dans Los Angeles, ce film séduit d'abord par ses images. Ce sont bien les images qui sont au cœur de cette vision cynique de la société américaine actuelle où il faut à tout prix scotcher le spectateur à son écran de télévision en lui offrant du sensationnel. Le personnage de Lou, l'antihéros est obsédé par la réussite ; il apprend vite et saura trouver le langage,les attitudes et les vidéos qui lui feront gravir très rapidement l'échelle sociale. Les dialogues sont très écrits et la façon dont Lou fait ses offres de service à ses futurs employeurs ou collaborateurs paraît tout droit sortie d'un manuel de management....Jake Gyllenlaal, son interprète pourtant aguerri aux rôles très physiques (Jarhead), a maigri de 9 kgs pour ce rôle éprouvant . Il a étroitement travaillé avec son réalisateur Dan Gilroy (scénariste de Jason Bourne l'héritage ) qui signe ici son premier long-métrage et a ainsi su donner une dimension « normale » à ce personnage de sociopathe, le rendant d'autant plus inquiétant. La tension est palpable à chaque minute du film ( sans atteindre toutefois le souffle génial du thriller Drive avec Ryan Gosling avec laquel les critiques le compare) et son scénario, vraiment original, nous étonne jusqu' au générique de fin.

2 commentaires:

Candice KMD a dit…

Il me semble pour moi d'être un OFNI, à voir donc !

Lysa Light a dit…

Merci beaucoup pour ce site et toutes les informations qu’il regorge. Je le trouve très intéressant et je le conseille à tous !
Bonne continuation à vous. Amicalement .

voyance gratuite par mail ; voyance gratuite