jeudi, décembre 26, 2019

La Sainte Famille


Pour sa seconde réalisation (après Au Galop en 2012), Lou-Do de Lencquesaing adopte le ton distancié et ironique d'un anthropologue dont il se plaît à interpréter lui même le rôle pour nous décrire le microcosme d'une famille d'aristocrates nantis dont le parcours est aussi déstructuré que celui de beaucoup d'autres familles (au cinéma ou dans la vraie vie).
Ce n'est pas totalement dénué d'intérêt (la critique est globalement mauvaise), c'est bien joué mais c'est décousu et surtout les dialogues ne sont pas vraiment éloquents, pour ne pas dire parfois faméliques... pour mieux nous soumettre aux problématiques abordées ( dixit Les Echos) ?

1 commentaire:

Julia a dit…

Félicitation à tous ceux qui veillent pour le bon déroulement de ce magnifique blog !!

Discount voyance