samedi, avril 19, 2014

Une Promesse

Patrice Leconte, le réalisateur s'est exprimé sur ses choix : sa « trahison » de la fin de la très belle nouvelle de Stefan Zweig Voyage dans la passé , le choix de l'anglais alors que l'allemand s'imposait.... Deux partis pris qui m'ont beaucoup gênée mais il a exprimé aussi les raisons qui lui ont fait adapter cette œuvre magnifique: filmer l'absence, exprimer les sentiments par des regards des gestes plutôt que par des paroles (et cet aspect là est une réussite indéniable) et montrer que l'amour et le désamour sont affaire de temps, une vérité à retrouver à une époque où tout est dans le présent!
Rebecca Hall est parfaite en jeune femme mais je regrette aussi qu'elle ne nous ait pas été montrée suffisamment marquée physiquement par l'épreuve du temps.
Je salue donc surtout par mes deux grenouilles l'oeuvre littéraire qui m'a été ainsi donnée de retrouver malgré ces imperfections.

1 commentaire:

susane a dit…

Votre travail m’a beaucoup surpris car ça fait longtemps que je n’ai pas trouvé comme ce magnifique partage.

voyance gratuite par Email