vendredi, avril 12, 2013

Effets secondaires


Comment ne pas se précipiter lorsqu'un nouveau Soderbergh est à l'affiche? Celui-ci est brillant à mi-chemin entre intimisme comme dans Sex, Mensonges et Vidéo ( trois ingrédients toujours très importants dans cet univers de la psychiatrie) et thriller psychologique et médiatique ( quand apparaît Catherine Zeta-Jones on se doute qu'il y aura manipulations....) après la fausse piste du pamphlet anti-industrie pharmaceutique.... Nous sommes nous aussi manipulés avec art et pour notre plus grand plaisir  avec Jude Law en prime!

1 commentaire:

Blogciné toutunprogramme a dit…

J'ai pas trop trop accroché moi. J'ai trouvé ça vraiment alambiqué