mardi, janvier 19, 2016

Les Huit salopards

Apogée ou décadence ? Quentin Tarentino ne nous surprend cette fois que par les superlatifs qu'il nous faut utiliser pour décrire ce film : les images somptueuses du Wyoming sous la neige, les personnages jouant un double-jeu excitant, le sang qui coule à flots.
Le réalisateur nous tient vraiment en haleine durant la première moitié du film avec deux huit-clos dans la diligence puis à la mercerie de Minnie ( qui s'avérera plutôt être une boucherie...) où le suspense s'intensifie et où nous observons ces personnages dont nous comprenons bien que leur présence ici n'est pas anodine. Le récit au général sudiste de l’exécution abjecte de son fils ne pouvait aboutir qu'àu coup de feu... Celui-ci semble donner le coup d'envoi d'un massacre généralisé et qui n'en finit pas !

Âmes sensibles s'abstenir absolument...
 

1 commentaire:

Rosiana Monbon a dit…

Merci beaucoup pour ce site et toutes les informations qu’il regorge. Je le trouve très intéressant et je le conseille à tous !
Bonne continuation à vous. Amicalement

voyance mail gratuite ; voyance par mail gratuite