mercredi, août 13, 2014

Le Beau monde

C'est un bon titre pour un joli film de l'exception culturelle française qui reprend les thèmes de La Dentelière (en moins bouleversant mais en plus constructif puisque cette fois Alice notre héroïne se construira au lieu de se détruire dans son amour passionné pour une jeune homme « très au dessus de sa condition » et celui du récent Pas son genre mais cette fois en plus épuré moins ancré dans le quotidien de la vie de couple. Alice n'est pas Jennifer; elle est plus jeune plus malléable et son Pygmalion paraît presque enfantin ( Bastien Bouillon vu dans 2 automes 3 hivers) et se cherche lui aussi.
Une fois de plus ces amours dissymétriques sont voués à l'échec et ici le désamour se lit en un seul plan celui d'un bain sur une plage normande filmé à l'identique d'un plan pris un an auparavant.....
La réalisatrice Julie Lopes-Curval explique la construction de son film , les ellipses de son scénario, l'adéquation de la jeune Ana Girardotd de la même façon que je les ai ressentis dans son interview sur le site distrib.pyramidefilm; ses mots disent mieux que ceux que je devrais trouver combien la chanson et surtout la voix de Françoise Hardy collent parfaitement au thème du film et combien les personnages secondaires apportent chacun une épaisseur ou une touche à cette tapisserie... avec mention spéciale à Sergi Lopez dont la présence est toujours sensuelle et réconfortante par opposition au rôle de la belle-mère parfaite et glaçante (excellente Aurélia Petit).

3 commentaires:

Meera Saif a dit…

Merci beaucoup pour tout ce que tu partages... Ton site est rempli de bonnes idées!
Bonne continuation, et encore merci!
voyance par mail gratuite

Voyance gratuite par mail a dit…

çà me fait plaisir de découvrir votre espace d'expression.Merci

Voyance gratuite par mail a dit…

çà me fait plaisir de découvrir votre espace d'expression.Merci