samedi, juillet 26, 2014

L'Homme qu'on aimait trop

Ce film est basé sur l’ambiguïté, celle de la personnalité de son anti-héros interprété par Guillaume Canet qui ne joue pas du tout sur son coté enjôleur ( et ça nous manque un peu ) et celle du dénouement; est-il coupable? Or il  est diffusé un peu tard puisque le dernier rebondissement en justice de cette affaire retire le doute.
C'est bien Agnes Leroux qui est au centre du scénario; mais son personnage n'est pas attirant et on en vient nous aussi à ne plus supporter ses larmes, son petit appartement insignifiant et froid, son mal-être ...Au bout du compte c'est l'histoire autour du Palais de le Méditerrnanée avec l'intrigant Fratoni  qui m 'a paru la plus cinématographiquement intéressante mais c'est dans la première demi-heure seulement ... car ensuite les dialogues sont aussi peu écrits que le titre avant de passer aux éternels plans des procès.

3 commentaires:

Lucie Rose a dit…

Je le vois ce soir, j'ai hâte de me faire mon avis :)

Meera Saif a dit…

un site de cartes adorables que je découvre par hasard et pour mon plus grand plaisir, bravo !!
voyance amour

voyance gratuite mail a dit…

Ce blog m'a appris beaucoup de choses très utiles. Bonne continuation:)