samedi, novembre 12, 2016

Le Client

De retour à Téhéran, le réalisateur Asghar Farhadi semble nous refaire une version de La Séparation. Prix d'interprétation masculine à Cannes, soit, mais aussi prix du scénario voilà qui m'a semblé bien étonnant, car si l'affiche annonce « captivant » j'ai pensé le contraire ! Bien sûr il s'agit de fêlures, de censure, d'intrusion et donc de blessures de l'âme et d’empêchements moraux plutôt que d'action et le côté pesant est très bien ressenti mais c'est néanmoins une déception . Pour tous ceux qui n'ont pas vu son film français le Passé, privilé
giez ce visionnage !

1 commentaire:

susane a dit…

En effet, cette réalisation est une vraie merveille, merci pour cet article en tout cas.

voyance gratuite par mail