lundi, octobre 24, 2016

La Danseuse

C'est un premier film français, on est bien loin donc d'un biopic à l'américaine réglé au millimètre même si le film démarre comme un western dans l'Amérique profonde et brutale(l'Illinois)! La réalisatrice choisit le mode intimiste pour nous raconter le destin dramatique de cette jeune femme rustre et volontaire et s'éloigne largement de la réalité de la vie amoureuse de l'artiste en inventant le personnage du comte d'Orsay. Elle privilégie l'esthétisme dans des scènes sur lesquelles elle s'attarde longuement. C'est donc une impression de longueur surtout vers la fin qui prédomine ou seule l'apparition d'Isadora Duncan amène pour nous un brin de légèreté et pour l’héroïne le déclin inéluctable. La qualité de l'interprétation de tous les personnages permet néanmoins de ressentir une réelle empathie pour Loie Fuller, créatrice de spectacles.

3 commentaires:

Association FièrEs a dit…

Voici la lettre ouverte envoyée à la réalisatrice Stéphanie di Giusto par l'association FièrEs :
https://fieres.wordpress.com/2016/10/19/lettre-ouverte-a-stephanie-di-giusto-realisatrice-de-la-danseuse-de-la-part-de-fieres/

Cordialement

voyance sérieuse et gratuite a dit…

Je suis tombé sur ton site depuis un retweet, donc j’interagis et je met des commentaires quand cela m'interpelle et que ça en vaut la peine.

susane a dit…

Beau, bon poste. Je viens de tomber sur votre blog et je voulais dire que je l'ai vraiment apprécié la lecture de vos messages blog.

voyance gratuite