dimanche, juillet 31, 2016

D'une Famille à l'autre

A vouloir défendre ses idées (ou parler de ses obsessions), la réalisatrice en fait trop, se disperse et nous « saôule » un peu. Les personnages des deux mères sont pourtant interprétés avec dignité pour l'une et avec réalisme pour l'autre- par la même actrice et c'est une excellente idée; Almodovar les aurait aimées..
Sans doute est-ce le personnage du jeune garçon, gênant plus que bouleversant, dont le jeu semble parfois limité qui empêche d' adhérer complètement au thème ; ou plus globalement ce peut être le fait de sentir déconcerté par le réalisme brésilien .
Mais trois scènes sauvent le film , « l'enlèvement » de la petite sœur qui vient corroborer ce que le garçon exprimera ensuite pour lui même lors de sa tentative de fuite de son second foyer dans une autre scène réussie et la dernière plus optimiste et qui viendrait peut-être apporter, selon l'interprétation que l'on peut en faire car elle est « ouverte », un contre-argument dans un sujet qui ne peut pas être traité en mode primaire.

3 commentaires:

voyance gratuite mail a dit…

Tres bon article, ca fait plaisir de lire ce genre de site! bonne continuation.

rosy123 a dit…

Bravo ! Votre blog est l'un des meilleurs que j'ai vu !
voyance gratuite immediate

Amy a dit…

Salut,
J’aime beaucoup ton article. Je trouve que tu as très bien analysé ce film et je suis d’accord avec ce que tu dis. L’histoire en elle-même est bien, mais il est vrai que par moment, le déroulement du scénario porte un peu à confusion. La scène que je préfère, c’est quand Felipe apprend qu’il a été enlevé.