samedi, novembre 30, 2013

Avant l'hiver

Nous renouons dans ce film avec le meilleur de Daniel Auteuil, un taiseux qui s'émeut comme dans son rôle d'un Cœur en Hiver et le parallèle possible entre ces deux films ne tient pas qu'au titre et au thème car on retrouve parfois des plans et des ambiances semblables à ceux de Claude Sautet (amitié entre hommes, tablées champêtres dominicales et scènes de café vues  par spectateur extérieur sur le trottoir).
C'est dans une demeure de verre, au sein d'un paysage luxembourgeois quasi-paradisiaque, que s'est retranché ce couple qui va rentrer dans l'hiver de sa vie (la retraite pour lui, la peur pour tous les deux d'être passés à coté de la vraie vie et pour elle l'angoisse d'être délaissée) .Cette ambiance automnale pluvieuse et souvent glaciale donne à cette histoire un peu mystérieuse (et guère réaliste) où les non-dits refont surface (et même à la fin on ne saura pas tout de ce lourd  passé ), une tension et une atmosphère pesante propre au réalisateur des Âmes grises. Il a d'ailleurs choisi de tourner à nouveau avec Kristin Scott Thomas qui incarne parfaitement cette femme « qui sait mettre quelques centimètres d'épaisseur de carapace » pour donner le change avec panache et charme.

Aucun commentaire: